Nouvelles de l’ENAI

Pentecôte 2011 : Marcher à la lumière du Saint-Esprit

13.06.2011

Dresde : L’apôtre-patriarche à l’autel

L’assemblée réunie dans le Centre des Congrès

Prestations musicales au cours du service divin (Photos : ENA Allemagne centrale)

Dresde. « Marchons à la lumière du Saint-Esprit » : tel est le message que le Président international de l’Eglise néo-apostolique, l‘apôtre-patriarche Wilhelm Leber, a adressé aux communautés du monde entier au cours du service divin de la Pentecôte 2011. Au sein de l’Eglise néo-apostolique, la Pentecôte donne traditionnellement lieu à une grande célébration : cette fois-ci, tous les 53 apôtres en activité en Europe s’étaient rassemblés à Dresde. Des milliers de communautés de tous les continents ont suivi l’événement par retransmission satellitaire.

« Le message de l’année figure en Esaïe 2 : 5 ; je vais l’exprimer d’une manière un peu plus moderne : « Venez, chers frères et sœurs, marchons à la lumière du Saint-Esprit ! » L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber a adressé ces paroles à tous les chrétiens néo-apostoliques. Ce faisant, il a aussi posé un regard lucide sur les communautés, en disant que la situation n’était pas bonne partout, mais qu’elle était dégradée par les soucis personnels, les détresses et les souffrances des fidèles. « Certains se posent aussi la question de savoir comment les choses évolueront. On observe, en Europe précisément, que les communautés rétrécissent, qu’il manque des frères du ministère. « La situation n’est pas si rose que cela », a constaté l’apôtre-patriarche, et il a rappelé aux fidèles le discours tenu par le Fils de Dieu sur le mont des Oliviers, au sujet du temps de la fin (cf. Matthieu 24). Jésus-Christ y décrivait nombre de circonstances mauvaises, mais il  a donné le conseil : « Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » Cette parole vaut aussi pour nous, a dit l’apôtre-patriarche. Comme de tout temps, c’est la foi qui est déterminante !

Entrer dans la lumière

Et d’ajouter à quel point il était important de marcher à la lumière du Saint-Esprit. À cette fin, il faut renoncer à certaines attitudes. Dire : « Voyons voir, laissons venir les choses » n’engage pas l’être humain, ce n’est pas une attitude déterminée. « Ne soyons ni incrédules ni attentistes », a-t-il exhorté ses auditeurs. Adopter une attitude de rejet, voire de refus, ou encore se montrer hésitant ou passif n’est pas compatible avec la foi.

Cette année encore, nous proposerons le film vidéo projeté à l’occasion du service divin à télécharger. Vous trouverez l’extrait sur la page web UF-Online.

Catégorie : fr, fr, fr, fr, Nouvelles de l’ENAI, Pentecost, Pentecost events