Nouvelles de l’ENAI

L’Eglise néo-apostolique d’Afrique orientale accède à l‘autonomie

19.03.2009

Shadreck Lubasi, le futur apôtre de district d’Afrique orientale (Photo : Maison d’édition)

Zurich. Les trois Eglises territoriales du Kenya, de Tanzanie et d’Ouganda, en Afrique orientale, seront regroupées ce mois-ci encore en un seul champ d’activité apostolique. L’actuel apôtre de district adjoint Shadreck Lubasi en deviendra le nouvel apôtre de district et sera en charge de la direction de cette Eglise. A cette fin, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber, le Président international de l’Eglise, célébrera un service divin le dimanche 29 mars 2009, à Kampala, en Ouganda.

A la fin de l’année 2007, Shadreck Lubasi avait été investi de la charge d‘apôtre de district adjoint (nous en avons rendu compte). L’apôtre-patriarche Leber a dit que la période de transition, pendant laquelle la direction administrative des trois Eglises territoriales était assurée par la New Apostolic Church USA est à présent terminée. Comme cela a été annoncé et conformément à la stratégie ecclésiale, le nouveau champ d’activité apostolique d’Afrique orientale verra donc le jour. Le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda totalisent plus de deux millions de chrétiens néo-apostoliques, répartis dans environ 5 000 communautés qui sont confiées aux soins de 18 000 serviteurs. Agé de 59 ans, l’apôtre Lubasi réside à Nairobi. Outre sa langue maternelle, le lozi, il parle aussi l’anglais et le tonga.

Au cours du service divin qu’il célébrera à Kampala, l’apôtre-patriarche Leber ordonnera trois apôtres et cinq évêques pour l’Eglise d’Afrique orientale ; trois apôtres seront admis à la retraite.

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI, fr