Nouvelles de l’ENAI

Apôtre-patriarche Wilhelm Leber: "Je me tiens devant vous, l'âme tremblante"

20.05.2005

Apôtre-patriarche Wilhelm Leber:
"Je me tiens devant vous, l'âme tremblante"

Stuttgart. Un grand calme régnait dans l'église centrale de Fellbach près de Stuttgart, occupée jusqu'au dernier siège. L'apôtre-patriarche Richard Fehr venait d'informer la communauté qu'il ordonnerait l'apôtre de district Wilhelm Leber comme son successeur au cours du service divin (voir signification du ministère d'apôtre-patriarche).

Au cours de la première partie du service divin de Pentecôte, l'apôtre-patriarche Richard Fehr adressa un message (voir Liste des messages de Pentecôte) à toutes les communautés néo-apostoliques du monde entier : "C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas." (Matthieu 24 : 44). L'apôtre-patriarche recommanda la fidélité à la parole du Fils de Dieu et la constance dans la vigilance et la prière.

A la fin de sa prédication il remercia tous les fidèles du monde entier pour leur amour. Il remercia chaleureusement tous les porteurs de ministère pour leur travail infatigable. Aux 360 apôtres qui se trouvaient au pied de l'autel, il adresse des mots de reconnaissance pour leur unité dans l'Esprit.

Ensuite, il pria l'apôtre de district Wilhelm Leber, qu'il devait instituer dans le ministère d'apôtre-patriarche à la fin du service divin, d'apporter sa contribution à la prédication. Wilhelm Leber est citoyen allemand et, jusqu'à ce jour, il était l'apôtre de district pour les Eglises territoriales d'Allemagne du Nord et de Rhénanie - Westphalie (voir curriculum de l'apôtre-patriarche Wilhelm Leber). Ce mathématicien diplômé, titulaire d'un doctorat et âgé de 57 ans, se tint à l'autel "l'âme tremblante". La première pensée exprimée au cours de sa prédication fut : "Que Dieu me vienne en aide, moi le pécheur !".

Reprenant le message pour la Pentecôte prononcé au début du service divin, il rappela l'histoire de Pierre à qui Jésus Christ avait demandé trois fois s'il l'aimait. Ensuite il dit : "L'amour pour Jésus Christ, notre mandant, est le fondement du ministère d'apôtre-patriarche." Il admit sincèrement que les spéculations des derniers temps concernant la succession de l'apôtre-patriarche n'étaient pas restées sans laisser des traces chez lui. Cependant, il affirma avec insistance vouloir considérer l'avenir avec courage. Ensuite, il remercia son prédécesseur, l'apôtre-patriarche Richard Fehr, pour avoir conduit l'Eglise de manière admirable pendant 17ans, pour son amour et son engagement empreint de zèle.

L'apôtre-patriarche Wilhelm Leber termina sa prédication en déclarant : "Je vous tends les deux mains. Je vous promets que je vous aimerai toujours !". Ensuite l'apôtre-patriarche Richard Fehr l'ordonna comme son successeur et, de ce fait, comme le nouvel apôtre-patriarche de l'Eglise néo-apostolique. Après son ordination, l'apôtre-patriarche Leber admit son prédécesseur à la retraite, lui exprimant sa reconnaissance, ainsi qu'à son épouse Sonja, en des termes émouvants.

 

 

Signification du ministère d'apôtre-patriarche:

Jésus-Christ est le chef de l'Eglise. Autorité ecclésiastique suprême de toutes les Eglises territoriales néo-apostoliques, l'apôtre-patriarche est à la tête de l'Eglise tout entière et statue sur toutes les affaires religieuses, particulièrement celles concernant des questions de doctrine et de cure d'âme. Pour l'assister dans les prises de décision, il dispose de l'assemblée des apôtres de district ou d'autres organes institués par lui.

Vous trouverez d'autres précisions concernant la structure et l'organisation de l'Eglise néo-apostolique sous
http://www.nak.org/news/20030125-f.html

 

Liste des messages de la Pentecôte:

Les messages de l'apôtre-patriarche prononcés à l'occasion du service divin de la Pentecôte sont devenus une tradition dans l'Eglise néo-apostolique. Ce message tiré des Saintes Ecritures et commenté de manière particulière au cours du service divin est, pour les chrétiens néo-apostoliques du monde entier, une source d'édification tout au long de l'année. Les services divins de la Pentecôte sont souvent des manifestations de grande ampleur, généralement transmis par satellite dans le monde entier. Le fait de recevoir et vivre, ensemble et dans le même moment, ces messages bibliques est un élément d'intégration de très haute valeur. En même temps, ces messages sont en relation étroite avec le but de la foi des chrétiens néo-apostoliques : la retour du Fils de Dieu, Jésus-Christ, pour prendre à lui son épouse.

Voici les messages de Pentecôte de l'apôtre-patriarche Richard Fehr (1988 - 2005):
(Tous ces textes sont tirés de la traduction de Louis Second.)

1988

Maran atha! [Notre Seigneur vient!]

(1 Corinthiens 16, extrait du verset 22)

 

1989

Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!

(Apocalypse 22 :20-21)

 

1990

Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. Et mon juste vivra par la foi; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.

(Hébreux 10 :37-39 ; Habacuc 2 :3-4)

 

1991

Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche.

(Jacques 5 :8)

 

1992

Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.

(Apocalypse 3 :11)

 

1993

Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.

(Matthieu 24 :21-22)

 

1994

Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites! Car le temps est proche.

(Apocalypse 1:3)

 

1995

Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.

(Matthieu 25 :13)

 

1996

Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?

(Luc 18 :7-8)

 

1997

Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette.

(1 Corinthiens 15 : 51 et une partie du verset 52)

 

1998

Ce que vous avez, retenez-le jusqu'à ce que je vienne.

(Aprocalypse 2 : 25)

 

1999

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était, et qui vient.

(Apocalypse 2, extrait du verset 25)

 

2000

Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre.

(Apocalypse 22 :12)

 

2001

Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses.

(Philippiens 3 : 20-21)

 

2002

Soyez donc patients, frères jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière-saison. Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche.

(Jacques 5 : 7-8)

 

2003

Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

(Apocalypse 20 : 6)

 

2004

Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

(2 Pierre 3 : 9)

 

2005

C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.

(Matthieu 24 : 44)

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI