Nouvelles de l’ENAI

Changement à la tête de l'Eglise néo-apostolique Wilhelm Leber est le nouvel apôtre-patriarche

15.05.2005

Zurich. Le service divin de Pentecôte de cette année s'est terminé de manière solennelle. Devant une communauté émue, l'apôtre-patriarche Richard Fehr a mis un terme à 17 ans d'activité à la tête de l'Eglise néo-apostolique et a transmis cette responsabilité à un successeur plus jeune.
A cette occasion, l'Eglise néo-apostolique a diffusé le communiqué de presse suivant:

C'est dans une église comble, à Fellbach, près de Stuttgart (Allemagne), que l'apôtre-patriarche Richard Fehr a célébré son dernier service divin en présence de près de 360 apôtres. Plus d'un million et demi de fidèles dans le monde entier ont également pu vivre cet événement grâce à la transmission par satellite. A la fin de ce service, qui marquait le terme de 17 ans passés à la tête de l'Eglise néo-apostolique, l'apôtre-patriarche Richard Fehr, âgé d'un peu moins de 66 ans, a confié cette responsabilité à un successeur plus jeune.

Cette fête de Pentecôte entrera dans l'histoire de l'Eglise néo-apostolique. Près de 8.000 communautés du monde entier, un nombre jamais atteint jusque-là, étaient reliées à Fellbach par satellite et ont pu vivre cet événement. Ce jour-là, l'apôtre-patriarche Richard Fehr de Zurich, qui a été pendant 17 ans à la tête d'une Eglise active dans le monde entier, a pris sa retraite au cours d'une cérémonie solennelle. Comme il le rappela lui-même, il lui a toujours tenu à cœur de démontrer son attachement et son affection à l'égard de tous les fidèles.

Le nouvel apôtre-patriarche de l'Eglise néo-apostolique est l'apôtre de district Wilhelm Leber. Ce mathématicien diplômé, âgé de 57 ans, a fait une promesse aux fidèles: «Je vous tends les deux mains et vous promets que je vous aimerai toujours !» Comme son prédécesseur, le nouvel apôtre-patriarche aura toujours au centre de ses pensées le but de la foi des chrétiens néo-apostoliques, à savoir le retour de Christ.

Prenant congé de son prédécesseur, l'apôtre-patriarche Leber lui exprima sa reconnaissance pour le magnifique travail accompli et pour l'amour exemplaire à l'égard de Jésus-Christ et de tous les fidèles. Au cours de ses années d'activités, Richard Fehr a ouvert des portes et donné de nombreuses impulsions nouvelles, faisant preuve de courage et sagesse. On lui doit le développement de l'Eglise sur des questions théologiques et la mise en oeuvre de groupes de réflexion et de projets. Aujourd'hui, près de 20 groupes composés de professionnels travaillent sur de nombreux thèmes, tels que l'élaboration de matériel pédagogique pour les enfants, les questions concernant la musique dans le cadre de l'Eglise ou l'exégèse de certains livres de l'Ecriture Sainte. Richard Fehr a aussi soutenu de manière intensive les nombreuses actions de l'Eglise Néo-apostolique internationale en vue de la lutte contre le Sida.

En 1999 il créa un groupe de réflexion sur l'œcuménisme. Cette initiative a rendu possible un échange régulier et officiel avec d'autres Eglises. Par ses choix et décisions perspicaces, il a su faire face aux exigences croissantes, y compris en matière de coût, résultant de la croissance très rapide de l'Eglise, particulièrement en Afrique et Asie.

Lors du service divin de Fellbach, près de Stuttgart, la prédication a été donnée en allemand et en anglais, et traduite simultanément en 24 autres langues. Cette année, le thème du service divin de Pentecôte était «être chrétien aujourd'hui». L'apôtre-patriarche Richard Fehr a réaffirmé que «ce que nous pouvons lire des premiers chrétiens reste valable pour nous aujourd'hui».

L'apôtre-patriarche Wilhelm Leber prit congé des fidèles en fête dans le monde entier en leur souhaitant de pouvoir rester proches les uns des autres par le cœur en dépit de l'éloignement géographique.

 

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI