Nouvelles de l’ENAI

«Nous avons des cœurs compatissants»

04.01.2005

Hanovre. «Nous avons des cœurs compatissants pour toutes les victimes et leurs proches, qui ont subi une souffrance inexprimable !» C'est avec ces mots que l'apôtre-patriarche Richard Fehr a débuté sa déclaration au sujet de la catastrophe survenue dans le Sud-est asiatique.

Le service divin du matin du Nouvel An à Hanovre était imprégné de la souffrance indicible vécue par plusieurs dizaines de milliers de personnes dans les pays du pourtour de l'océan indien. L'apôtre-patriarche s'y référa dès le début de sa prédication: «Je n'ai reçu que de rares nouvelles de la région en crise. Nous mettrons en place des actions d'aide aussi tôt que nous en saurons plus et quand des investigations pourront avoir lieu sur place. Dès ce moment, nous aiderons nos frères et sœurs qui ont tout perdu. Nous le faisons volontiers et notre aide ne concernera pas seulement à nos frères et sœurs dans la foi, mais à tous ceux qui ont subi des dommages. Là où il y a des peines de l'âme et où beaucoup ont du partir en un instant, sans préparation, dans l'éternité, nos prières seront une grande aide.»

Dans son allocution, l'apôtre-patriarche Fehr mentionna aussi que beaucoup d'autres régions de ce monde connaissent des situations catastrophiques. Au Darfour, par exemple, 200.000 personnes ont perdu la vie suite à l'état de guerre qui y règne, tandis qu'au Congo, trois millions de personnes sont mortes à cause de la guerre, la faim et des déportations. «Frères, sœurs, il se passe tant de choses sur terre. Chaque jour, des milliers de personnes meurent de faim, ou victimes de troubles ou de guerres !»

Des dons pour les populations dans le besoin au Sud-est asiatique peuvent être faits via NAK-Karitativ (www.nak.de/karitativ) ou d'autres oeuvres d'entraide de l'Eglise néo-apostolique (voir aussi www.nak.ch/news/index-f.html#301204).

D'autres détails suivront.