Fusion des Églises territoriales sud-américaines en 2019

11.12.2017

Il partira à la retraite en 2019 : L’apôtre de district Raúl Montes de Oca.

C’est lui qui, à l’avenir, dirigera le champ d’activité apostolique : L’apôtre de district Enrique Minio (Photos : ENAI).

Zurich. Le départ à la retraite de l’apôtre de district Raúl Montes de Oca (Brésil/Bolivie) provoquera le regroupement des deux champs d’activité apostoliques de l’Église néo-apostolique en Amérique du Sud. C’est ce qui vient d’être annoncé aux communautés hier.

À la fin du mois de décembre 2018, l’apôtre de district Montes de Oca atteindra la limite d’âge fixée à 65 ans et prendra sa retraite au milieu de l’année 2019. La direction ecclésiale et la desserte pastorale du Brésil et de la Bolivie seront alors confiées à l’apôtre de district argentin Enrique Minio. Outre de l’Argentine, il est d’ores et déjà en charge des communautés du Chili, du Paraguay et de l’Uruguay.

La restructuration prévue est portée dès à présent à la connaissance de tous

Cette décision a été annoncée par l‘apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider à la fin du mois de novembre, lors de l’assemblée internationale des apôtres de district, qui a eu lieu à Dortmund (Allemagne). Les quelques 720 communautés des actuels champs d’activité apostoliques en ont été informées par le biais d’une circulaire de leurs apôtres de district respectifs. Ces annonces ont été lues à la fin des services divins des 3 et 10 décembre 2017.

À l’avenir, il ne restera plus qu’un seul champ d’activité apostolique

En octobre 2010, Raúl Montes de Oca avait succédé à l’apôtre de district Guillermo Vilor, sous la direction duquel l’Église territoriale du Brésil avait vu le jour en 2002, composée d’une partie septentrionale, dont la desserte était assurée jusqu’alors depuis l’Allemagne, et d’une partie méridionale desservie depuis l’Argentine. En 2004, ce champ d’activité s’était agrandi par l’absorption de la Bolivie qui dépendait des États-Unis.

En octobre 2015, Enrique Minio, le futur apôtre de district commun à tous ces pays, avait succédé, à la tête de son champ d’activité actuel, à l’apôtre de district Norberto Passuni. Né en Argentine, en 1960, il avait été investi de son premier ministère en 1985 et ordonné dans l’apostolat en 2013. En collaboration avec sept apôtres, il prendra soin, à l’avenir, de 720 communautés en Argentine, en Bolivie, au Brésil, au Chili, au Paraguay et en Uruguay.

D’autres informations sont publiées sur nac.todayhttp://nac.today/a/545642