Le nouveau champ d'activité apostolique créé en 2016 s'appellera : Allemagne nord-orientale

20.10.2015

All photos: NAC

En juin 2016, l'apôtre de district Wilfried Klingler partira à la retraite. En Allemagne, il est à la tête des Églises territoriales des länder de Basse-Saxe, de Saxe-Anhalt, de la Saxe et de Thuringe. Jusqu'ici, ce champ d'activité de droit canonique s'appelait Église néo-apostolique d'Allemagne centrale. Il sera désormais intégré au champ d'activité apostolique d'Allemagne septentrionale.

La date du 19 juin 2016, à laquelle l'apôtre de district Wilfried Klingler, atteint par la limite d'âge, partira en retraite et où son champ d'activité sera fusionné avec celui d'Allemagne septentrionale, nécessite par conséquent une bonne préparation. A cette date sera créé le plus grand district ecclésiastique de par la superficie des huit länder qui le composeront.

Une question passionnante

Quelle sera le nom de cette future entité ? Question passionnante, s'il en est ! C'est aussi une question d'ordre juridique, car chaque Église territoriale dispose de sa propre constitution, constitue une entité juridique, a des droits et des devoirs qui, en Allemagne, sont semblables à ceux d'une collectivité de droit public. Le nouvel apôtre de district en charge de ce vaste champ d'activité s'appelle Rüdiger Krause. Depuis cinq années, il dirige le champ d'activité apostolique d'Allemagne septentrionale qui comporte non seulement des Églises territoriales allemandes, mais aussi nord-européennes. C'est lui qui a eu l'idée de lancer une enquête portant sur le nom qui serait celui de la future entité. Il faut dire qu'elle se compose, en Allemagne, des Länder de Brême, Hambourg, Mecklembourg-Poméranie occidentale, Basse-Saxe, Saxe-Anhalt, Saxe, Schleswig-Holstein et Thuringe : Quelle dénomination commune peut-on bien leur appliquer ? Et il ne faut pas oublier non plus d'autres pays européens. L'entreprise est ardue, il est vrai.

Allemagne nord-orientale : le bon compromis

C'est un compromis pour lequel il a été opté : la nouvelle entité s'appellera « Allemagne nord-orientale ». Lors de ladite enquête, cet amalgame géographique était l'un des plus fréquemment cité. D'après l'apôtre de district Krause, ce choix sera sans doute plébiscité par les fidèles. Environ 24% des participants à l'enquête se sont prononcés en faveur d'une combinaison géographique. Cela fait dire à l'apôtre de district : « Cette nouvelle dénomination est certes un compromis, puisqu'elle n'est pas également représentative de toutes les régions. Mais, à mon sens, c'est le meilleur compromis possible, car, grosso modo, les deux anciens champs d'activité s'y retrouvent. »

C'est la dénomination d' « Europe septentrionale » qui a été le plus citée, car l'actuel champ d'activité apostolique d'Allemagne septentrionale comprend également les Églises territoriales de la Scandinavie, du Royaume-Uni et de l'Irlande. Les Églises de Pologne et de Biélorussie (ou Bélarus) avaient été rattachées à l'actuel champ d'activité d'Alllemagne centrale. Le terme d' « Europe septentrionale », pense-t-on unanimement, aurait créé une polarisation, parce qu'il n'aurait pas reflété la réalité concrète et n'aurait pas été approprié pour traduire les effectifs réels des fidèles.

Un nouveau champ d'activité apostolique est en cours de création en Allemagne du Nord et de l'Est. Il verra le jour en juin 2016. Les actuelles Églises d' Allemagne centrale et d' Allemagne septentrionale ont rendu compte en détail de ce processus.

Catégorie : fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr