Un nouvel édifice cultuel à Bruxelles

03.10.2014

La nouvelle église de Bruxelles

Une communauté internationale (Photos : ENA Belgique)

Zurich/Bruxelles. Depuis le début du mois de septembre, la communauté néo-apostolique de Bruxelles, la capitale de la Belgique, occupe un nouvel édifice cultuel dont elle est très fière. L’apôtre de district Bernd Koberstein a consacré la nouvelle église sise au 80 de l’avenue Franz Guillaume, partageant ainsi la joie des 250 personnes présentes. Il a choisi de développer la parole en Psaumes 122 : 1.5-7 : Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l’Eternel ! […] Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos ! Que la paix soit dans tes murs, Et la tranquillité dans tes palais ! »

Un nouvel édifice cultuel à l’heure actuelle ? Ce déménagement est devenu indispensable en raison de la croissance continue du nombre des membres et surtout de celui des enfants qui, entre-temps, constituent la classe d’âge majoritaire parmi les fidèles ! Ces derniers temps, de plus en plus de fidèles avaient dû s’installer, pendant les services divins, dans des salles annexes et dans la cage d’escalier de l’ancienne église. Il était devenu quasi-impossible d’organiser les cours de l’instruction religieuse et le suivi des enfants. Pour la nouvelle église, on a retenu le site d’une ancienne usine qu’on a rénové. Le montant de l’acquisition et des travaux s’est élevé à 2,6 millions d’euros, un investissement supérieur à la moyenne pour l’Église territoriale, mais incontournable à cause des tarifs élevés de l’immobilier dans la capitale européenne. L’ancienne église sera vendue ; quant à la nouvelle, on y a intégré une unité d’habitation locative qui assurera la rentrée de loyers.

Des fidèles qui s’investissent

La nouvelle église répond aux attentes d’une communauté vivante et aux besoins de tous ses membres, plus spécialement des enfants, des jeunes et des aînés. La salle de célébration a une vocation sacrée évidente, tout en offrant du confort. Son acoustique est parfaite pour le chant chorale t la musique instrumentale. À travers une vitre, une trentaine de parents et leurs enfants en bas âge peuvent suivre le service divin. Le bâtiment est aussi équipé de nombreuses salles de réunion et de cours, de cabines de traduction et d’une cuisine.

Une communauté internationale

La communauté néo-apostolique de Bruxelles porte la marque de l’internationalité. Pour la plupart d’entre eux, ses membres sont originaires de la Belgique et d’autres pays européens ainsi que de l’Afrique. C’est la raison pour laquelle tous les services divins sont traduits en permanence, de manière consécutive ou simultanée, en quatre langues : en français, en flamand, en allemand et en anglais. Quiconque pénètre dans l’église néo-apostolique de Bruxelles perçoit la communion qui unit les fidèles. L’harmonie qui règne entre eux est remarquable. La communauté envisage son avenir avec sérénité : elle compte beaucoup d’enfants et de membres actifs qui la font vivre.

L‘Église néo-apostolique de la Belgique dispose de son propre site Internet : www.nak.be

Catégorie : fr, fr, fr, fr