Une fête de la foi au Kenya

07.07.2014

Service divin dominical

Admission à la retraite et ordinations

Apôtres et évêques du Kenya

Service divin à Mwingi (Photos : ENA AO)

Zurich/Nairobi. Le Président international de l’Église, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider, a passé le dernier week-end du mois de juin au Kenya. Dès le mercredi 25 juin 2014, il a atterri à l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi. C’était la première fois qu’il venait en qualité d’apôtre-patriarche ; précédemment il avait accompagné l’apôtre-patriarche en exercice. Des centaines de milliers de fidèles l’attendaient avec joie.

À son programme figurait d’abord une réunion des apôtres et évêques de champ d’activité apostolique d’Afrique orientale. Le jeudi 26 juin, l’apôtre-patriarche Schneider les a encouragés. Le cœur de la rencontre était consacré à des indications relatives à la pastorale. Au Kenya, les chrétiens font l’objet d’oppressions ; aussi le primat de l’Église a-t-il intercédé avec ferveur, dans sa prière,  en faveur de tous les chrétiens du pays.

Le lendemain, l’apôtre-patriarche Schneider et ses compagnons se sont rendus à Mwingi, une ville moyenne située à environ 200 km de Nairobi. C’était la première fois qu’un apôtre-patriarche se rendait dans cette région réputée pour son aridité. Il était accompagné des apôtres de district Andrew Andersen 5australie) et Rainer Storck (Allemagne). Étaient présents aussi l’apôtre de district Shadreck Lubasi, en charge de l’Afrique orientale, ainsi que tous les apôtres et évêques du Kenya. Le service divin a eu lieu au cours de la matinée ; la ville entière s’est arrêtée : ses habitants sont venus écouter la prédication.

Concert et service divin

Le samedi soir, dans la capitale, a eu lieu un concert donné au South « C » NAC Complex et caractérisé par des accents typiquement est-africains. Un chœur d’hommes, un chœur d’enfants et un chœur mixte ont chanté des œuvres du Kenya, de la Tanzanie et de l’Ouganda. Pour le service divin du dimanche matin, on avait loué le « Kasarani Indoor Stadium ». Les participants venaient de tous les coins du pays. Le service divin a été retransmis par une chaîne de télévision nationale dans tout le Kenya ainsi que, partiellement, dans les pays voisins : la Tanzanie et l’Ouganda. L’apôtre Francis Njuguna a pris solennellement sa retraite, après une carrière ministérielle longue de plus d’une trentaine d’années ; l’apôtre-patriarche l’a chaleureusement remercié de tout le travail qu’il a accompli. Les trois évêques Anyemike Bukuku Igonda (Tanzanie, 53 ans), James Kweta Mutinda (Kenya, 37 ans) et David Mwaniki (Kenya, 48 ans) ont été investis de l’apostolat ; cinq autres frères ont été ordonnés évêques. Ils parlent tous plusieurs langues très différentes : le lenje, le kamba, le nyakyusa, et, bien évidemment, l’anglais et le swahili, les langues véhiculaires.

Enlever les obstacles

Le service divin du dimanche 29 juin 2014, à Nairobi, était articulé autour de la parole en Ésaïe 57 : 14 : « On dira : Frayez, frayez, préparez le chemin, Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple ! » L’apôtre-patriarche a appelé l’assemblée à enlever tous les obstacles qui jonchent le chemin du salut : « Enlevons tous les obstacles qui encombrent le chemin menant au salut : l’incrédulité et l’impatience, les opinions erronées et l’arrogance, la fierté inappropriée et la paresse spirituelle, les condamnations et les préjugés ! » Tel était son message.

Le champ d’activité apostolique d’Afrique orientale dispose de son propre site Internet : www.nac-ea.org

Catégorie : fr