Un apôtre de plus en Papouasie-Nouvelle-Guinée

16.12.2011

© NAC Australia

Zurich/Port Moresby. Son dernier grand voyage de cette année a conduit l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où il a été conquis par le pays et les gens. Les chrétiens y sont très pratiquants. Dans ce troisième Etat insulaire du globe de par sa taille, l’Eglise néo-apostolique connaît une belle fréquentation ; aussi l’apôtre-patriarche a-t-il ordonné, au cours du service divin dominical qu’il a célébré à Lae, un troisième apôtre pour le pays en la personne de Zuhuke Hungito.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, rapporte l’apôtre-patriarche au sujet de la situation de l’Eglise néo-apostolique, l’évolution est tout à fait positive : l’Eglise y compte plus de 96 000 membres. En raison de l’impraticabilité du terrain, le réseau routier n’est pas très dense. C’est en bateau  que l’on se déplace à l’intérieur du pays. La desserte des communautés prend donc beaucoup de temps aux apôtres. Responsable administratif de l’Eglise en Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’apôtre de district Andrew Andersen (Australie) a proposé à l’apôtre-patriarche d’améliorer la desserte par l’ordination d’un troisième apôtre ; c’est l’évêque Zuhuke Hungito (52 ans) qui a été ordonné le dimanche, dans la ville de Lae, en présence d’environ 4 000 fidèles.

Service divin à Maprik

La veille, samedi 10 décembre, l’apôtre-patriarche avait célébré un service divin en plein air à Maprik, dans le Nord du pays. Une partie du voyage s’est effectuée à bord d’un hélicoptère. À l’arrivée de celui-ci, quelque 18 000 fidèles étaient rassemblés à l’héliport, qui ont pris part avec joie au service divin.

La desserte de la Papouasie-Nouvelle-Guinée est assurée par l’Eglise territoriale d’Australie.

Catégorie : fr