Un nouveau berger spirituel pour la RD Congo Ouest

06.08.2010

Le nouvel apôtre de district Michael Deppner (Photo : ENAI)

Kinshasa/Zurich. Le week-end dernier, l‘apôtre-patriarche Wilhelm Leber, le Président international de l’Eglise néo-apostolique, a célèbre trois services divins en République démocratique du Congo. Le dimanche, il a fondé une nouvelle Eglise territoriale africaine en ordonnant un apôtre de district pour cette partie du pays dont la desserte était assurée jusqu’à présent par l’Eglise territoriale du Canada : Michael Deppner (49 ans) en assume désormais la responsabilité.

L’apôtre-patriarche Leber s’est dit heureux du beau développement de l’Eglise dans le pays. Au nouvel apôtre de district, il a souhaité de disposer de beaucoup de sagesse et d’avoir la main heureuse, de manière à pouvoir conduire les enfants de Dieu qui sont confiés à ses soins tel un bon berger spirituel. Il a aussi remercié l’apôtre de district Leslie Latorcai, du Canada, et ses nombreux collaborateurs pour l’engagement dont ils ont fait preuve au cours des années passées. Ce sont eux qui ont jeté les fondements de ces bonnes structures qui permettent à la nouvelle Eglise territoriale de la RD Congo Ouest de voir le jour et d’accéder à son autonomie.

Deux apôtres et rois évêques ont également été ordonnés : Betonga Matthieu Boteku (42 ans) et Kantu Christophe Kabongo (43 ans) ont été investis de l’apostolat; quant au ministère d‘évêque, il a été confié à Kalonji Isidor Kayembe (59 ans), Shalumana Fortunat Nganga (46 ans) et Luaba François Tshimanga (49 ans). L’apôtre-patriarche a souhaité une riche bénédiction à ces nouveaux apôtres et évêques qui habitent tous à Kinshasa, la capitale du pays.

Outre cet office dominical à Kinshasa, retransmis par satellite et radio dans tout le pays, d’autres services figuraient au programme, précisément un service divin pour enfants, le vendredi 30 juillet 2010, à Kinshasa, en présence de 3 400 enfants et accompagnateurs, et un autre service divin dans un stade, à Matadi, le lundi 2 août 2010, à l’intention de plus de 8 000 participants.

Le dimanche, à Kinshasa, l‘apôtre-patriarche Leber a développé la parole en Jean 10 : 13-14 (extrait) : « Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent. »  Et de préciser : « Cette « connaissance » n’a rien d’une relation furtive, bien au contraire, elle implique une communion de cœur très profonde. Pour nous, nous découvrons le Seigneur au cours des services divins, par le biais de nos prières, dans ses messagers, dans la communion fraternelle et dans les choses qui nous adviennent. »

Catégorie : fr, Nouvelles de l’ENAI