Pentecôte 2010 : « Implorons chaque jour la puissance d’en haut ! »

23.05.2010

L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber dans l’église de Tafelsig ; à droite, à côté de lui, Ronald Hume, l’interprète (Photo : VFB)

Des apôtres du monde entier sont venus assister à leur assemblée internationale au Cap

Enthousiastes : Des enfants accueillent l’apôtre-patriarche avant le service divin (Photos : ENA Le Cap)

Le Cap. A l’issue du service divin, l‘apôtre de district Noël Barnes a dit : « Certes, je ne suis pas en mesure de lire dans l’avenir, mais, pour nous, ici, au Cap, cela restera sans aucun doute un événement unique en son genre ! » Le service divin de la Pentecôte venait de prendre fin. Environ 1,2 millions de fidèles l’ont suivi grâce à la vidéotransmission ou par Internet, 4 000 d’entre eux avaient pris place dans l’église de Tafelsig, la plus grande paroisse néo-apostolique du monde.

« Je vous souhaite, à tous, une fête de la Pentecôte bénie ainsi qu’une merveilleuse journée, emplie de joie et de force » : C’est en ces termes que l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber, le Président international de l’Eglise, a salué la grande assemblée pentécostaire. Il se tenait à l’autel de l’église de Tafelsig, une commune de la banlieue du Cap (Afrique du Sud). 341 apôtres de l’Eglise néo-apostolique l’accompagnaient ; ils étaient venus assister, quelques jours avant la Pentecôte, à l’assemblée internationale des apôtres.

Message de la Pentecôte : Hébreux 12 : 1

Comme le veut la coutume, vieille de plusieurs décennies, au sein de l’Eglise néo-apostolique, l’apôtre-patriarche Leber fait d’abord lecture de la parole de salutation pour cette Pentecôte. Il a choisi de lire le passage en Hébreux 12 : 1 : « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte », en indiquant qu’il s’agissait là d’une « parole particulière adressée à tous et d’un bon conseil pour l’époque actuelle. » Il y a beaucoup de choses à rejeter, à mettre de côté : des déceptions, des fardeaux, des soucis, bref, « tout ce qui cherche à nous ravir la joie et la paix. Ce n’est pas toujours facile à faire, mais, avec la puissance du Saint-Esprit, c’est possible. Le fait de mettre quelque chose de côté, de le rejeter, n’implique pas que cette chose disparaisse, mais simplement qu’elle ne soit plus oppressante. »

Puis, se tournant vers les rangs occupés par les enfants, l‘apôtre-patriarche a évoqué à leur intention la Pentecôte historique, au sujet de laquelle la Bible dit que les fidèles étaient tous ensemble dans le même lieu. « Qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Soyons en paix les uns avec les autres, et nous vivrons l’intervention de notre Dieu ! »

Être des témoins du Seigneur

L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber qui, avec ce service divin, entame la sixième année de son mandat patriarcal, en est venu ensuite à traiter la parole biblique de base du service divin. En Actes  1 : 8, il est aussi question de puissance : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » Et l’apôtre-patriarche de préciser qu’il voulait mettre l’accent principal sur cette « puissance » : « Je souhaite, a-t-il dit, que cette puissance devienne plus évidente en  nous, car nous en avons tous besoin pour garder la foi, pour rester dans la joie et envisager l’avenir avec espérance. Nous avons tous besoin de cette puissance pour ne pas sombrer dans les choses de la vie quotidienne. »

Et de recommander la bonne démarche pour en disposer : Il faut l’implorer du Seigneur, a conseillé le premier serviteur de l’Eglise. « Implorons chaque jour la puissance d’en haut ! » Dès lors, nous serons aussi disposés à être des témoins du Seigneur. « Je me fais votre porte-parole : Nous voulons être des témoins ! »

341 apôtres du monde entier

A la fin du service divin, l’apôtre-patriarche a demandé à tous els apôtres de se lever, par groupes correspondant aux continents. C’était un tableau impressionnant qui a fait dire à l’hôte, l’apôtre de district Noël Barnes : « Cela restera pour nous, au Cap, un événement unique en son genre. »

Retrouvez d’autres impressions au sujet du week-end de la Pentecôte sur le site web de la New Apostolic Church Cape.

Catégorie : fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr