Tshitshi Tshisekedi, nouvel apôtre de district adjoint au Congo

28.01.2010

A partir de la gauche : les apôtres Mwemena, Musuwa et Tshisekedi, l’apôtre-patriarche Leber und les interprètes

L‘apôtre Tshitshi Tshisekedi a été investi de la charge d‘apôtre de district adjoint (Photos : ENA France)

Zurich. Au cours de la troisième semaine du mois de janvier, le Président international de l’Eglise, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber, s’est rendu en République démocratique du Congo. Du 21 au 26 janvier, il a séjourné dans la province du Katanga. Le temps fort de son voyage a été l’institution d’un nouvel apôtre de district adjoint pour l’Est de cet immense pays, dont la desserte pastorale est assurée par l’Eglise territoriale de France.

Tshitshi Tshisekedi (37 ans) est le nouvel apôtre de district adjoint. Il habite à Kananga et parle l’anglais, le lingala et le tshiluba. Dorénavant, il suppléera l’apôtre de district Jean-Luc Schneider pour la responsabilité pastorale des communautés néo-apostoliques de l’Est de la République démocratique du Congo. De cette manière, a dit l’apôtre-patriarche au cours de son allocution, l’autonomie des Eglises territoriales africaines sera affermie.

Le service divin dominical a eu lieu en l’église de Kawama (Lubumbashi). L’apôtre Édouard Kazadi Mwale (63 ans), de la ville de Kolwezi, a pris solennellement sa retraite, après quinze années d’exercice du ministère apostolique ; il a travaillé inlassablement, dans l’amour et la fidélité : tel est l’hommage que lui a rendu l’apôtre-patriarche qui a ensuite ordonné les apôtres Joseph Musuwa (49 ans) et Gabin Mwemena (36 ans).

Le service divin dominical s’articulait autour de la parole en Genèse 15: 1: « Après ces événements, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision, et il dit : Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande. » L’apôtre-patriarche en a déduit le message suivant qu’il a adressé aux fidèles : « N’ayez pas peur, mais placez votre confiance dans le Seigneur. La communion éternelle avec Dieu, le Père, et le Fils, sera votre récompense. »

Le lundi 25 janvier 2010, l’apôtre-patriarche et ses compagnons de voyage ont pris l’avion pour Kolwezi (Katanga), à environ 500 km au nord de Lubumbashi. Un service divin y a eu lieu à 11.00 heures, que les fidèles ne sont pas près d’oublier : Au beau milieu de la prédication, une violente averse a obligé les fidèles à se serrer les uns contre les autres dans les parties abritées de l’endroit.

L’Eglise territoriale de France écrit, au sujet de cette visite de l‘apôtre-patriarche, qu’elle marque un tournant dans l’histoire de l’Eglise néo-apostolique au Katanga et en République démocratique du Congo. L’apôtre-patriarche a pris congé avec ces paroles : « Que Dieu bénisse le pays et y préserve la paix. »

 

Dans les provinces de l’Est de la République démocratique du Congo, dont la desserte pastorale est assurée par l’Eglise de France, vivent environ 1,5 millions de chrétiens néo-apostoliques. Répartis dans plus de 10 000 communautés, ils sont confiés aux bons soins de 47 000 frères du ministère. Le Sud-Ouest du pays compte aussi plus d’un million de fidèles, dont la desserte est assurée par l’Eglise territoriale du Canada.

Catégorie : fr, Nouvelles de l’ENAI