L’apôtre de district Urs Hebeisen est le nouveau conducteur de l’Eglise néo-apostolique en Asie du Sud-Est

20.01.2009

L’apôtre-patriarche Leber prend congé de l‘apôtre de district Tansahtikno (à gauche) et accueille le nouvel apôtre de district Hebeisen (à droite). Photo: Peter Wild, VFB

Yogyakarta/Zurich. Une époque a pris fin: pendant 23 ans l’apôtre de district Alfons Tansahtikno a été responsable de l’Eglise néo-apostolique en Indonésie. Dimanche, 18 janvier 2009, il a pris une retraite bien méritée. Son successeur est l’apôtre de district Urs Hebeisen (56) qui, à l’avenir, sera responsable non seulement l’Eglise d’Indonésie, mais aussi dans de nombreux autres pays de l’Asie du Sud-Est.

L’apôtre patriarche Wilhelm Leber, le président de l’Eglise néo-apostolique au niveau international, avait fait le voyage à Yogyakarta pour procéder  à la mise à la retraite l‘apôtre de district indonésien Tansahtikno (65). De ce dernier, l’apôtre patriarche a mis particulièrement en évidence la constance et la forte conviction dans la foi. A l’âge de 16 ans déjà, il était déjà actif comme diacre dans un communauté de la ville de Bandung. C’est en 1985 qu’il a été ordonné dans le ministère d’apôtre de district pour l’Indonésie par l’apôtre de district Richard Fehr, par mission de l’apôtre-patriarche Hans Urwyler qui était malade. Alfons Tansahtikno a donc travaillé pendant 49 ans comme porteur de ministère de l’Eglise – une période remarquablement longue ! Sa devise de viea toujours été : « Tout ce que le Seigneur a dit, je le ferai. » Cela n’a pas été une mission facile dans un pays comprenant plus de 200 millions d’habitants dont seulement environ 9 pourcent fréquentent des Eglises chrétiennes. L’apôtre-patriarche Leber l’a remercié en disant : « Tu as gardé et soigné le troupeau de Christ comme un berger des âmes aimant et bienveillant. Le salaire du Seigneur et les remerciements de notre cœur te sont acquis. »

La nouvelle Eglise territoriale d’Asie du Sud-Est

L‘apôtre de district Urs Hebeisen de Manille (Philippines) est maintenant le nouveau responsable de l’Eglise en Indonésie, ainsi que dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est. En même temps qu’il ordonnait le nouvel apôtre de district, l’apôtre-patriarche a fondé une nouvelle Eglise territoriale nommée Asie du Sud-Est. Elle rassemble des pays comme le Brunei, la Chine, Hongkong, le Japon, la Corée, le Laos, la Malaisie, Myanmar, les Philippines, Singapour, Taiwan, la Thaïlande et le Vietnam. En tout, 18 pays, rassemblant plus de 2.000 communautés, sont ainsi réunis dans cette nouvelle Eglise territoriale (voir notre rapport précédent à ce sujet)

L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber a tenu un service divin solennel dans le Grand-Pacific-Hall à Yogyakarta. Après lecture du texte biblique en Colossiens 1 :28, il a exhorté les fidèles de rester fermes dans la foi, l’obéissance, l’unité, l’amour et l’espérance.

Le lundi suivant le président international de l’Eglise a poursuivi son voyage à Sumatra où il a tenu un service divin l’après-midi, avant d’entreprendre l’étape la plus fatigante de son voyage dans le nord de l’Indonésie pour y tenir un autre service divin le jeudi suivant.

 

Les pays suivants font partie de la nouvelle Eglise territoriale d’Asie du Sud-Est : Brunei, Chine, Hongkong, Indonésie, Japon, Laos, Macao, Malaisie, Myanmar, Palau, Philippines, Sabah, Sarawak, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande, Vietnam.