L'œcuménisme signifie aller l'un vers l'autre et se parler!

24.10.2005

Castrop-Rauxel. L'œcuménisme signifie aller l'un vers l'autre et se parler! Cette définition a été donnée par l'apôtre-patriarche Leber à la fin du service divin pour porteurs de ministère le dimanche 23.10.2005, retransmis de Castrop-Rauxel dans les communautés des Eglises territoriales de Rhénanie - Westphalie et d'Allemagne du nord. Il a également évoqué les évolutions dans la doctrine de l'Eglise néo-apostolique.

Dimanche 23 octobre 2005: Tous les porteurs de ministère et leurs épouses des Eglises territoriales de Rhénanie - Westphalie et d'Allemagne du nord avaient été invités à un Service Divin. (Pour un résumé en allemand de ce service, cliquer ici).

A la fin du service, l'apôtre-patriarche Leber a fait allusion aux deux thèmes suivants: L'œcuménisme et les évolutions dans la doctrine.

A propos de l'œcuménisme il dit: "Je vise à établir des relations décrispées avec les autres confessions chrétiennes, sur la base du respect réciproque. A cette fin, notre Eglise doit aller à la rencontre des autres Eglises et instaurer le dialogue avec elles. Le dialogue est toujours important, car il permet d'abolir les défiances et d'instaurer des relations de confiance." Dans le même temps, il a insisté sur le fait que "Cette démarche n'altère en rien les fondements de notre foi ni ne les remet en question. Il s'agit de dialoguer, d'échanger des pensées avec les autres".

Il souhaite également "renforcer le front chrétien, l'ensemble des chrétiens", car, comme il l'indique, "Les références chrétiennes ne cessent de s'estomper. Nous ne pouvons pas l'ignorer". Il entend donc mettre l'accent davantage sur les points communs que sur les divergences. En revanche, l'Eglise néo-apostolique ne prendra pas part à des services religieux œcuméniques ou à des bénédictions communes.

L'apôtre patriarche Leber a aussi évoqué les évolutions apparues au niveau du dogme dans les termes suivants : "la vérité divine est toujours absolue. Ce qui vient d'en haut n'a nul besoin d'être modifié. Cependant, le fait est que le Seigneur s'exprime par la bouche des hommes, et il en sera toujours ainsi." Nous qui sommes des êtres humains, nous appréhendons la volonté de Dieu en fonction de nos vues. Notre compréhension est façonnée par les circonstances de l'époque à laquelle nous vivons et par nos expériences. C'est pour cette raison qu'il existe toujours un besoin d'adaptation. L'apôtre-patriarche a également souligné que "... personne ne doit s'en irriter sur le plan de la foi, car la base reste préservée".

En conclusion, il souhaite que, pour le plus grand nombre d'entre nous, sinon tous, nous puissions parvenir à la pensée qu'il est beau et heureux pour l'Eglise de savoir procéder aux adaptations nécessaires.

Une version abrégée de la prise de position est disponible sous de forme de fichier PDF.