Communiqués officiels

Tshitshi Tshisekedi nouvel apôtre de district en RD Congo Sud-Est

25.01.2013

Le nouvel apôtre de district Tshisekedi (à d.) avant son ordination

Une grande assemblée est réunie

Étaient invités des hôtes des pays voisins (Photos: ENA RD Congo Sud-Est)

Zurich/ Lubumbashi. À son retour de la République démocratique du Congo, l’apôtre-patriarche adjoint Jean-Luc Schneider se dit reconnaissant et soulagé : le service divin solennel qu’il a célébré à Lubumbashi a été un temps fort grandiose de ce début de l’année 2013. Il a investi son successeur Tshitshi Tshisekedi du ministère d’apôtre de district (nous en avions rendu compte).

Plus de 4 000 fidèles ont suivi le service divin dans la grande église de Lubumbashi et bien plus de 200 000 à la télévision nationale qui l’a retransmis dans le pays. De surcroît, de nombreuses autres communautés de la partie occidentale de la République démocratique du Congo et de l’État voisin du Burundi y étaient également reliées. Les effectifs des participants ne sont pas disponibles. Des pays voisins, étaient venus à Lubumbashi les apôtres de district Michael Deppner (RD Congo Ouest), Shadreck Lubasi (Afrique orientale), Charles Ndandula (Zambie) et l’apôtre de district adjoint Frank Dzur, du Canada (qui œuvre au Rwanda, au Tchad et en Centrafrique).

« Merci de votre soutien ! »

« Le service divin s’est déroulé dans une ambiance faite de recueillement, de joie et de reconnaissance, dit l’apôtre-patriarche adjoint Schneider. Le chœur a été particulièrement impressionnant, et la qualité des chants remarquable. » C’est avec humilité que le nouvel apôtre de district a été investi de son mandat. Quant à l’apôtre de district sortant, il a remercié des collaboratrices et ses collaborateurs de leur soutien et de leurs prières tout au long des années passées.

RD Congo Sud-Est

Tshitshi Tshisekedi (40 ans) vit à Lubumbashi dans la région du Katanga. Il parle le français, l’anglais, le lingala et le tshiluba. Dans le Sud-Est de la République démocratique du Congo, nous comptons 1,5 millions de chrétiens néo-apostoliques ; ils sont répartis dans plus de 10 000 communautés et confiés aux bons soins de 56 000 ministres de l’Eglise. La desserte de l’État voisin du Burundi est aussi assurée par l’Eglise territoriale de la république démocratique du Congo Sud-Est.

Dans la partie occidentale du pays, où vivent aussi un million de fidèles, l’Eglise est dirigée par l’apôtre de district Michael Deppner.

Catégorie : Communiqués officiels