Communiqués officiels

L'Eglise néo-apostolique précise sa position sur le salut L'exclusivité sans absolutisme doctrinal

24.01.2006

Zurich. L'Eglise néo-apostolique précise ce qu'elle entend par salut et exclusivité. Elle déclare ouvertement que les chrétiens scellés du Saint-Esprit dans l'Eglise néo-apostolique se considèrent comme l'Epouse de Christ et, de ce fait, ont une possibilité de prendre part au retour du Seigneur. Pour l'Epouse, le salut éternel réside dans le fait d'entrer dès le jour du Seigneur dans la communion éternelle avec Dieu. Au Jugement Dernier, Dieu offrira encore une fois le salut, par l'intermédiaire de son Fils, aux âmes qui subsisteront devant lui. Pour ces âmes, le salut résidera dans la communion éternelle avec Dieu, dans la nouvelle création.

Les thèmes abordés lors de la soirée d'information du 24 janvier 2006 qui a eu lieu à Uster (Suisse) ne se limitaient pas à la nouvelle position de l'Eglise néo-apostolique sur le baptême. La position de l'Eglise sur les concepts d'exclusivité et de salut était également à l'ordre du jour.

Les reproches selon lesquels l'Eglise néo-apostolique prétend détenir l'exclusivité absolue du salut sont clairement rejetés comme infondés. Finalement, Dieu offre le salut et la libération à tous les hommes, même s‘ils n'ont pas été membres de l'Eglise néo-apostolique. Pour l'Eglise néo-apostolique, il ne fait aucun doute qu'il existe de multiples éléments de vérité dans d'autres Eglises et que le Saint-Esprit se manifeste aussi en-dehors de l'Eglise néo-apostolique. En même temps, l'Eglise néo-apostolique rejette toute forme de fanatisme et de fondamentalisme religieux.

A ce sujet, vous êtes invités à vous référez au document original intitulé «Définitions du salut, de la notion d'exclusivité, de la nécessité de l'apostolat en vue du salut et de l'imitation au sein de l'Eglise néo-apostolique».