Communiqués officiels

Doctrine: Nouvelle approche de la "grande tribulation"

22.10.2004

Nice. Au cours de l'assemblée des apôtres de district qui s'est tenue à Nice du 22 au 24 septembre 2004, a été longuement débattu un thème très riche, intitulé: "La grande tribulation". Il s'agit de l'événement décrit dans plusieurs passages de l'Apocalypse de Jean.

Lorsqu'à la Pentecôte 2003 l'apôtre-patriarche Richard Fehr a porté à la connaissance de l'ensemble des fidèles la précision doctrinale de notre Eglise au sujet de la première résurrection, d'autres questions se sont posées, nécessitant une concertation théologique, dont certaines concernaient la "grande tribulation": Qu'entendons-nous par "grande tribulation" ? Quand commence-t-elle et quand s'achève-t-elle ? Quelle est sa durée ? Qui concerne-t-elle ? Quelle importance revêt-elle et quelle signification a-t-elle pour nous ?

Jusqu'à présent, notre Eglise ne disposait pas d'une interprétation doctrinale unitaire au sujet de la "grande tribulation". Les pensées maîtresses de cette nouvelle étude du sujet s'entendent donc comme des précisions apportées à notre doctrine ; les voici en substance:

  • La "grande tribulation" (Apocalypse 7 : 14), la "grande détresse" (Matthieu 14 : 21) et "l'heure de la tentation" (Apocalypse 3 : 10) décrivent une seule et même période s'étendant entre la venue de Christ en vue de l'enlèvement de l'Eglise et la venue ultérieure du Seigneur avec son Eglise.
  • L'enlèvement de l'Epouse a lieu, chronologiquement, avant "l'heure de la tentation".
  • La "grande foule que personne ne pouvait compter" (Apocalypse 7 : 9) n'est pas l'Epouse du Seigneur, et, par ailleurs, l'Epouse du Seigneur n'en fait pas partie.

Une étude détaillée de ce sujet complexe paraîtra d'abord à l'intention des serviteurs de l'Eglise dans un numéro hors série des Pensées directrices, puis fera l'objet, dans Notre Famille, d'un article de la rubrique "Connaissance de la doctrine".